skip_to_content
Actuellement
fermé
Heures d’ouverture

Esch-sur-Alzette, Capitale européenne de la culture 2022, a inauguré à l'automne 2021 un nouvel espace d’art contemporain avec l’exposition monographique de l'artiste allemand Gregor Schneider. Sous le leitmotiv de la transformation, Esch a entrepris de modifier durablement l'ancienne ville industrielle, connue jusqu'à la Seconde Guerre mondiale comme métropole de l'industrie du fer. La Konschthal a également intégré l'approche transformative dans son ADN. Elle est installée dans un ancien magasin de meubles. Celui-ci est continuellement transformé par des artistes et leurs interventions spécifiques au lieu, que le directeur artistique Christian Mosar fait venir à Esch. Pour Gregor Schneider, la région luxembourgeoise présente des analogies avec sa ville natale de Mönchengladbach-Rheydt, une région minière à ciel ouvert à la recherche d'une nouvelle identité.

L'historien d'art et commissaire d'exposition Raimund Stecker - directeur de 1993 à 2000 du Kunstverein de la Kunsthalle Düsseldorf - accompagne depuis plus de 30 ans le travail artistique de Gregor Schneider et a été l'un des premiers à découvrir la Haus u r de Schneider à Mönchengladbach-Rheydt. Dans le cadre de leur dialogue continu et à l'occasion de l’exposition Ego-Tunnel de l'artiste à Esch, l'idée de cette publication est née.

Son sous-titre peut paraître énigmatique, mais il révèle des aspects profonds de l'art de Schneider : Natascha Kampusch - Dr Goebbels - Professeur Schneider.

Raimund Stecker établit des parallèles entre les souvenirs de la locataire Hannelore Reuen, dans la Haus u r de Schneider et l'histoire de Natascha Kampusch, emprisonnée pendant plus de huit ans dans un cachot près de Vienne. Il met en lumière le voisinage entre la Haus u r de Schneider et la maison natale du ministre de la propagande nazie, le Dr Goebbels, sur laquelle des drapeaux blancs de capitulation ont été hissés en 1945. Il en conclut que la "collection d'espaces" de Schneider, toujours précédée par l'exploration, l'appropriation et la reproduction, est "un vrai travail miticuleux".

Gregor Schneider est professeur de sculpture à l'Académie des beaux-arts de Düsseldorf, Raimund Stecker est professeur d'histoire de l'art à l'Université de Hesse à Wuppertal. La modératrice du débat est Sabine Maria Schmidt, conservatrice aux Kunstsammlungen Chemnitz, critique d'art et auteure.